« Mais je comprends pas ! »

Combien de fois cette phrase m’a hérissé le poil ? Combien de fois je me suis vue prendre la tête de mon interlocuteur et lui faire embrasser mon genou ?

 

Photo of a baby, staring at camera, isolated on white

Un de mes plus gros défauts ? Être trop gentille. Pas gentille dans le sens où je suis ultra généreuse ou que j’ai le coeur sur la main, non non ! Trop « gentille », trop conne.

 

 

Jean-Bertrand c’est le grand comique de service, il a toujours le mot pour titiller, « taquiner » dit-il. Mais c’est fou quand même parce que toi t’as l’impression qu’il a juste envie de t’emmerder, qu’il est à l’affût, qu’il dégaine la vanne pourrie dès qu’il en a l’occasion !
Mais bon… C’est sans doutes toi qui te fais des films et qui es trop parano.

Jean-Bernard il va toujours te parler sur un ton hautain, le sourcil relevé, sourire en coin et quand il s’adresse à toi, il pourra pas s’empêcher de finir par un : « N’importe quoi ! » (aux choix : tu dis n’importe quoi, tu fais n’importe quoi, ta manière de penser c’est n’importe quoi) ou encore mieux : « Tu sors d’où toi ? ».

Une fois, ça te fait rire, une deuxième fois ça te fait sourire, une troisième fois, tu souris mais intérieurement c’est tout autre chose puis de la quatrième à la… Mmmmh… 1 427ème fois, tu boues, tu dis rien et tu te forces même plus à sourire. Tu vois bien que t’es la seule à goûter si intensément au goût de sa lourdeur.
Au bout de la 1 428ème fois, quand il a pris l’initiative de te dicter ta conduite, de te dire comment être avec ton copain, tu te décides à réagir (un peu tard avouons-le) tout en restant polie parce que la personne lourde est peut-être juste maladroite (1 428 fois maladroite oui) et qu’elle est pas bien méchante. Tu fais comprendre à monsieur Lourdeaux que ses remarques ne font rire que lui et que toi, ça commence à te peser. Tiens, il a l’air d’avoir compris, t’es contente, il suffisait d’en parler ! D’ailleurs tu t’en veux presque d’être si exigeante.

Deux semaines plus tard, monsieur Lourdeaux revient plus équipé que jamais ! Bah merde, t’as manqué un épisode ? Monsieur Lourdeaux a perdu la mémoire ? Ah bah non, il est juste fidèle à lui-même.
Ses remarques ne sonnent plus comme de simples conneries ultra méga agaçantes, elles t’agressent de plein fouet. Il a beau te dire qu’il déconne, que c’est juste pour rire, t’y crois plus. Pour toi, il est pendu à tes lèvres, il guette les opportunités de t’en balancer encore une bien grasse sympathique dans la face.

Un jour, autour d’un dîner entre amis, il te prendra la salière des mains, tu le fusilleras du regard, il va te fixer une demie seconde puis il éclatera de rires… Parce que « Mon Dieu que c’est drôle de te faire chier ! ». Ça sera la fois de trop, tu péteras un câble, tu n’auras plus aucun contrôle, tu lui gueuleras dessus devant tout le monde. Lui te regardera avec des yeux de merlan frit, serrera sa serviette dans ses mains, contre son torse et il jettera un coup d’oeil à chaque personne assise atour de cette table l’air de dire : « Mais qu’est-ce que j’ai fait ? Je comprends pas, elle s’énerve pour rien ! ». Toi, tu seras la vieille grognasse à qui il ne faut pas retirer la salière des mains parce que sinon elle va devenir psychopathe… Parce que c’est juste une salière après tout non ?

Je vous raconterai pas l’histoire de monsieur Quonard, elle serait bien trop longue et me pomperait toute mon énergie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon homme parfait.

Cendrillon_prince charmant

On a toutes un idéal masculin, cet Apollon qui nous fait fantasmer comme les hommes ont pu le faire sur the girl next door, vous savez cet homme qui nous fait rêver en plein jour ?

Qui n’a pas rêvé du prince charmant ? J’ai toujours vu ce prince gentil (pas brave hein, gentil !) mais qui saurait me tenir tête à moi la grosse chieuse, du haut de son 1m85 (minimum), il m’aurait regardée amoureusement avec ses yeux verts, avec ses bras musclés (mais pas trop), il m’aurait serrée fort dans ses bras, il m’aurait envoûtée en me jouant un morceau de piano composé spécialement pour moi, il aurait été tellement parfait

Sauf que ce prince, on le rêve, on ne l’attend pas. Certaines personnes ne comprennent pas et ne comprendront jamais (même si on leur a répété 15 000 fois) qu’il ne s’agit que d’un idéal. Pour ces personnes peut-être trop fermées d’esprit, trop têtues, avoir cet idéal, c’est placer la barre trop haut, c’est être trop difficile, c’est être fermée. Ah oui, on m’a même reproché d’abuser de vouloir un homme d’m85 parce que je ne faisais qu’1m53, j’ai trouvé cette remarque tout à fait irréfléchie et inutile. Les petits avec les petits, les grands avec les grands, les maigres avec les maigres, les gros avec les gros, les gens au grain de beauté sur la fesse gauche avec les gens au grain de beauté sur la fesse gauche ? Bref, vous avez compris…
Sous prétexte que je suis au format Polly pocket je devrais sortir avec des hommes de ma taille ? Je devrais être contente de trouver un homme d’1m63 parce que je cite : « Il fait quand même10cm de plus que toi ! » Parce que je ne suis pas une bombe je ne dois pas m’attendre à sortir avec du beau-gosse de compet’ ?
C’est suite à un statut Facebook qui parlait d’un « ex » que j’ai eu droit à certaines de ces remarques et d’autres que je n’ai même pas envie de relever. Je disais dans ce statut « Ça m’apprendra à sortir avec des hommes de moins d’1m80 !«  Certains n’ont apparemment pas compris ma touche d’ironie, je les plains.
J’avais besoin de m’exprimer sur le sujet parce que se faire traiter de fille superficielle qui vise trop haut et n’aime que les connards beaux et sans cervelle, ce n’est pas forcément plaisant même si on sait pertinemment que c’est faux. De toutes mes (vraies) relations, seulement 2 correspondaient à mes critères physiques.

Avoir un idéal ne veut pas dire que nous voulons absolument cet homme parfait que notre imagination a créé de toutes pièces, avoir un idéal ne veut pas dire que nous nous arrêterons au moindre petit détail qui nous déplairait, avoir un idéal ne veut pas dire que nous sommes étroites d’esprit, avoir un idéal c’est tout simplement avoir certaines préférences. Si préférer un grand brun ténébreux au yeux couleur océan à un petit blond aux yeux marrons fait de moi une connasse alors je suis une putain de grosse connasse parce que la liste ne s’arrête pas là, elle serait interminable. La seule et unique chose que j’exige chez mon prince charmant, c’est l’humilité, une qualité beaucoup trop rare.
Certains préfèrent me voir comme une fille qui pète plus haut que son cul et qui veut l’inaccessibles. Je vais malheureusement devoir contredire ces petites têtes, je marche au feeling, au coup de coeur. Quand quelqu’un fait chavirer mon coeur, j’envoie valser tous ces critères qui paraissent tellement importants aux yeux de ces gens qui me jugent si facilement. Quand j’ai le coeur qui flanche, ma cervelle se met en mode off et c’est lui qui décide de tout.

Non, je ne suis pas à la recherche de mon idéal masculin, non, je ne cherche pas l’homme parfait j’attends juste que mon coeur s’embrase et me fasse perdre toute raison. C’est pourtant connu, l’amour rend aveugle !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nailstorming #74 – Planète, galaxie et autres trous noirs

Me revoilà pour un thème que j’adore, un de mes préférés, il doit bien être dans mon top 3 ! Éponges et paillettes, le combo gagnant !
J’en ai d’ailleurs rêvé cette nuit ! Enfin pas du NA mais j’ai rêvé du ciel (en même temps j’en suis un peu obsédée), la lune était magnifique, les étoiles très nombreuses et j’ai vu apparaître un dégradé de rose/violet, c’est sans doutes parce que je pensais au Galaxy nails que j’allai faire ;)
J’ai d’ailleurs pensé à faire ces mêmes couleurs mais celle que j’ai réalisé pour la SNB s’en rapprochait trop (si tu veux la voir, c’est par ) ! J’ai donc décidé de faire ça à la walagainbistoufly mais je me suis trompée dans l’ordre des couleurs donc le résultat est pas top et je me suis un peu foirée au niveau des étoiles qui ont dégouliné à force de mettre du top coat… J’ai quand même fait une petite lune sur mon pouce, c’est ma première donc soyez indulgentes :)

Niveau photos, j’ai été forcée d’utiliser le flash vu que j’ai fait ce NA assez tard puis de toute façon, le soleil était super capricieux aujourd’hui.

GALAXY NAILS - NAILSTORMING 74 3

J’ai pas pu m’empêcher de choisir mon chouchou de tous les temps, Dangerous Wish de Bourjois !

GALAXY NAILS - NAILSTORMING 74GALAXY NAILS - NAILSTORMING 74 2

  GALAXY NAILS - NAILSTORMING 74 4

Tu veux voir ma Lune ?

GALAXY NAILS - NAILSTORMING 74 5

 C’est pas très ressemblant comme lune mais je vais y arriver !10536714_10204152491304985_6744832305874588386_o

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 choses sur moi que tu ne connais sûrement pas !

10557362_820019528036753_343950087021815729_n

Je déteste les chaînes mais il y en a une qui circule sur Instagram en ce moment que j’apprécie pas mal ! C’est simple, il suffit de balancer 20 choses te concernant, j’avoue que dès que je vois passer cette photo, je lis systématiquement.
J’adore le principe, apprendre plein de choses sur des personnes que tu pensais connaître un minimum comme des personnes que tu ne connais quasiment pas voire absolument pas, certaines infos sont vraiment touchantes et peuvent même vous mettre la larme à l’oeil, ça m’est arrivé dimanche !
J’ai l’impression que toutes (je n’ai vu aucun mâle le faire jusque là), inconsciemment ou pas, nous nous servons de cette chaîne pour extérioriser, se lâcher et bizarrement, mettre ces petits détails par écrit font plutôt plaisir.

Certaines ont besoin de réfléchir un minimum, je suis plus du genre à y aller spontanément et balancer les infos comme elles me viennent. Si je devais réfléchir, j’aurais 500 infos à partager je pense bien :)

Voici les 20 choses sur moi que j’ai partagé sur Instagram, j’étoffe un tout petit peu plus sur le blog parce que sur Instagram c’est limité en caractères mais ça, ils le disent pas…



1-Mon père était métisse français/viet ce qui fait de moi une quarteronne avec les côtés français dont j’aurais pu me passer ! Comme la pilosité (j’ai envie de pleurer quand je vois ma mère avec 2 poils sous les aisselles) par exemple.


2-J’ai littéralement arrêté de bosser en cours à partir de la 4ème, mauvaises fréquentations, c’est le plus gros regret de ma vie.

3-J’adore me colorer les cheveux pourtant j’aime énormément ma couleur de cheveux naturelle qui est châtain foncé avec des reflets roux mais j’aime encore plus changer de couleur quand ça me chante :)

4-Je suis une addict, quand j’aime quelque chose ça peut être obsessionnel, j’ai du mal à m’arrêter et être raisonnable.

5-Plus jeune je voulais travailler dans le domaine artistique et dessiner.

6-J’ai la phobie sociale et ça ne s’arrange malheureusement pas avec le temps.

7-Je suis une acheteuse compulsive, quand ça ne va pas j’ai envie de dépenser, plus je suis dans la mouise, plus j’ai envie de m’y enfoncer et dégainer la carte tant qu’elle passe. Bon, je me soigne, j’étais bien pire avant mais c’est toujours pas ça.

8-J’ai 36 000 produits de beauté et de vêtements mais je m’habille et me maquille très souvent à l’arrache.

9-Petite, j’étais fan de Creamy et pensais que la magie existait vraiment. Je m’étais même fabriqué la baguette avec le rouleau de Sopalin et je me souviendrai toujours d’un rêve que j’ai fait d’elle quand j’avais 7 ans !

-10-J’ai fricoté avec un participant de TV réalité qui est passé à plusieurs reprises sur TF1 et qui y repassera. Je ne le savais pas sur le moment. Il a d’ailleurs essayé d’en jouer plus ou moins subtilement pour que j’accepte de coucher avec.

11-J’ai peur des fantômes et ne dort jamais dans le noir quand je suis seule, j’ai même une super veilleuse pour enfant qui projette des étoiles partout dans ma chambre mais malheureusement, elle n’éclaire pas assez, une seconde s’impose.

12-J’adore mettre du parfum dans mes cheveux même si ça les abîme, c’est devenu un toc. J’en mets aussi avant de me couche puis à plusieurs reprises dans la journée et non, ça ne cocotte pas, j’ai des parfums très légers et ma peau absorbe affreusement trop vite les parfums.

13-Je ne me sens pas adulte

14-Il y a quelques années je voulais avoir une poitrine plus grosse, je voulais faire un bonnet E.

15-Je suis quelqu’un qui critique énormément mais pas gratuitement pour l’amour de la critique, je ne peux juste pas m’empêcher de relever les défauts agaçants chez les autres.

16-Je n’avais rien contre les religions jusqu’à récemment, une « amie » m’a dégoûtée de la sienne et je constate avec déception qu’elle correspond exactement à ce qu’on m’avait décrit à plusieurs reprises en parlant de cette religion.

17-Je déteste mentir donc déteste que l’on me mente, je ne supporte vraiment pas ça. Certains pensent que ce n’est pas bien grave, un petit mensonge par ci, un petit mensonge par là, ce n’est rien de méchant pour eux. Peut-être que ces personnes n’ont pas pensé au fait que la confiance est quand même la base d’une relation ? Je ne dis pas que je ne mens JAMAIS, ça arrive à tout le monde mais certains prennent l’habitude de mentir sans aucun remord, honte ou culpabilité. Petit ou gros, un mensonge reste un mensonge.

18-J’ai l’air surexcitée/fofolle sur internet alors que… Je le suis vraiment ! Uniquement avec mes proches. Avec les autres je peux être trop réservée limite muette, je fais un gros blocage à cause de cette putain de phobie sociale.

19-Je pense très souvent au moment où ma mère rejoindra le ciel et ça m’effraie énormément, même si je démarre au quart de tour, je me suis rendu compte que très récemment que c’était la personne que j’aimais le plus au monde.

20-Je ne sais pas dire non, je me laisse écraser, très souvent je n’ose pas dire quand quelque chose me blesse ou m’énerve et un jour je pète un câble parce que je suis en fait une personne très nerveuse.

Voilà ! Je vous invite toutes à participer, c’est agréable à faire et agréable à lire.

Rendez-vous sur Hellocoton !